Bonsoir mes copinautes,

C'est avec du vague à l'âme que je vais vous confier une histoire (malheureuse) dont l'anniversaire  sera dans quelques jours. Peut-être sera-t-elle un peu longue et je vous prie de me le pardonner mais je ne peux faire autrement. J''avais envie de la partager avec vous car depuis un an et surtout ces jours j'en souffre toujours et énormément... Dans ma vie, à part ma passion, j'ai deux amours : ma famille et mes compagnons à 4 pattes, mes chats bien sûr mais surtout mes cockers anglais. C'est fusionnel... c'est comme ça. Nous avons toujours adopté nos compagnons. Ils sont issus de la maltraitance ou de l'abandon, sauf une : Etoile.

Je vous raconte ...

En 2008, notre bobtail recueilli lors du divorce de ses maîtres en 2000 est mort le jour de ma sortie de l'hôpital,en juin , par 35 ° devant mes yeux : il s'est endormi au soleil pour ne jamais se réveiller.

DSC01360

Nous ne voulions plus de chien, mais nous n'avons pas tenu longtemps. En août de la même année, nous partions pour l'Alsace adopter notre adorable Végas dont les propriétaires voulaient se débarrasser. Chose faite pour notre plus grand bonheur.

DSC02163

Végas était un cocker brimé, qui n'avait le droit à rien et qui ne savait pas jouer.Nous avons du tout lui apprendre...y compris à monter des escaliers...

Le voici, une fois bien intégré à notre famille

DSC02368

Face à son ennui et à ses journées passées dans  le placard aux chaussures, nous avons choisi de lui chercher une compagne pour le sortir de cet état. Nous avons trouvé Ussy en novembre 2008. Ses propriétaires n'en voulaient plus et menaçaient de l'euthanasier car ils avaient choisi de ne plus la garder. Le poids d'un cocker en moyenne est de 12 kg, elle en faisait 24, elle ne pouvait plus souffler et était dans un état lamentable.

Ussy et Végas 026

Et c'est le 11 novembre 2008 que cette chienne qui avait subi bien des calvaires et qui n'intéressait plus personne est venue agrandir notre foyer. Elle nous a été donnée sur le parking de la mairie d'un village près de Gap tel un paquet gênant. Nous l'avons soignée, fait maigrir, tondue, déparasitée, et surtout je lui ai promis que plus jamais elle ne connaitrait l'abandon. Quelques photos vous parleront probablement plus que moi...

 

Ussy et Végas 019
Ussy et Végas 025
Ussy et Végas 020
Ussy et Végas 029

Voyez la douceur de ce regard, et la reconnaissance qu'il exprime...

Ussy et Végas 037

Ussy et Végas s'entendaient bien. Nous avions réussi à redonner un équilibre affectif et physique à Ussy,

DSC03497

Puis en 2009, à l'âge de 46 ans et ayant toujours eu des chiens adultes, je ne sais ce qui m'a pris, mais j'ai souhaité accueillir un chiot, une fois dans ma vie. Après, il aurait été trop tard. Etoile est donc arrivée en juin 2009, pour toute son existence qui je croyais serait d'une durée moyenne de 15 ans. Mais la maladie en a décidé autrement...

Etoile est  donc arrivée avec déjà bien des soucis : trop curieuse, chez l'éleveur, elle s'est approchée  trop près d'un parc à chiots de rétrievers, et la maman n'a pas apprécié et... voilà : 12 points de suture !

Photos-0003

L'intégration d'Etoile dans notre petite meute, s'est faite très vite et sans encombre...

DSC02568
DSC02578

Les grands ont éduqué Etoile, et les deux filles sont devenues copines de jeux... ainsi que les chats ! Ainsi ont passé les semaines et les mois...

Photos-0022

Pour eux, et surtout pour leur bien-être, j'ai même suivi une formation de toiletteuse canin pendant des mois dans à Dijon (180 km de mon domicile) avec un lever à 4 h du matin tous les jours...

 

IMGP2434
DSC03348

Durant ces 3 années d'entente cordiale, il a quand même existé quelques frictions comme les connaissent toutes les meutes, mais rien de grave.

Elles avaient lieu toujours entre les 2 chiennes, rien d'anormal, mais je ne les laissais jamais se battre, peut-être cela a-t-il été mon erreur ? Je les séparais toujours. Quelques fois, une machoire se refermait sur un doigt, mais dans le feu de l'action, les louloutes n'en étaient pas responsables.

Puis en septembre dernier, une bagarre sérieuse s'est déclenchée entre Etoile et Ussy, tellement sérieuse, que j'ai dû emmener Ussy en catastrophe chez le vétérinaire se faire recoudre la lèvre, et soigner Etoile un peu moins amochée. Quelques jours après, une seconde puis une troisième ! Appel d'urgence chez le véto, que faire ? Rendez-vous pris chez une comportementaliste sérieuse et de notoriété. Elle voulait rencontrer toute la tribu, moi, petit mari et les 3 loulous. Donc nous voilà partis. Pendant le trajet, une bagarre a éclaté entre les 2 louloutes. Arrêt immédiat. Descente du véhicule en catastrophe sur le bas côté de la rn très fréquentée. Pas d'autre choix possible : les séparer à tout prix avant qu'elles ne s'égorgent. Là, mes mains s'en souviennent encore aujourd'hui. Rencontre avec la comportementaliste 3 heures durant. Diagnostic : mauvaise distribution de la dominance entre les femelles, sachant qu'il existe quand même une infime chance (2%) qu'elles soient toutes les deux dominantes auquel cas...c'est irrémédiable. Pendant 15 jours, nous avons donc suivi ses conseils et avons constaté une nette amélioration. Mais brève, malheureusement. Elle nous avait aussi demandé de tenir un calendrier des bagarres, calendrier que j'ai retrouvé et que je vous montre ...

bagarres chien

IMGP2963

J'ai appelé des éleveurs, mon véto, d'autres vétos, et tout comme la comportementaliste, ce fameux couperet est tombé : elles ne peuvent plus vivre ensemble. Etoile ayant atteint à 3 ans et demi la maturité sexuelle, il n'y a pas d'autre solution que de les séparer ! Elles sont dominantes toutes les 2  ! L'horreur (les 2 %) !!! Nous devions choisir et faire en sorte de trouver une bonne famille pour l'une d'elle. Choisir... Nous n'en dormions plus, moi à part pleurer, je ne faisais plus rien. Nous vivions un enfer : toujours vérifier que l'une ne soit jamais en présence de l'autre, en attendant que le destin nous envoie la bonne personne.  Ussy, ma Ussy avait 9 ans, qui aurait voulu d'elle ? D'accord, elle était en bonne santé, d'une douceur et d'une gaieté sans égales, alors qu'Etoile était jeune et vive mais nécessitait des soins vétérinaires constants et onéreux ainsi que de futures opérations. Comment aurais-je eu l'assurance qu'elle n'aurait pas fini à la SPA, connaissant le coût de sa maladie ?  Il  a fallu se rendre à l'évidence, Ussy devait partir... Nous retardions cette échéance comme nous le pouvions, sachant que nous courions des risques et l'inévitable est arrivé en ce vendredi 10 novembre. Juste après avoir passé l'annonce sur LBC.

L'une était au salon, l'autre au séjour. Elles se toisaient, se grognaient, se cherchaient et au moment où j'ai voulu écarter Etoile, la porte a cédé sous le saut de Ussy (elle devait être mal crochetée) et là l'horreur s'est produit. Elles se sont entre-tuées, je ne pouvais plus les séparer et j'étais seule. Je pleurais, j'appelais, il y avait du sang partout. Végas essayait de les séparer également mais en vain. Je n'avais pas d'autre choix que d'essayer encore et encore, j'ai coincé Ussy sur un fauteuil dans le coin d'un mur et derrière mon dos, l'autre restait accrochée et avec mes mains je faisais levier dans leurs mâchoires, le sang giclait, elles se faisaient dessus de peur, de rage et de souffrance. Elles pleuraient, hurlaient et moi je ne sentais pas la douleur. Et puis en une fraction de seconde, Végas a pris Etoile par la peau du cou et a tiré, surprise, sa mâchoire s'est un peu desserrée, mon levier a fonctionné en même temps que je hissais Ussy au dessus de ma tête. J'ai ouvert la porte de la chambre avec mon pied et  je l'ai jetée sur le lit pendant que Végas secouait Etoile que j''ai vite enfermée dans les toilettes et puis j'ai appelé au secours mon mari parti en courses. J'ai eu de la chance que son portable passe. Je ne lui ai dit que ces 2 mots et Il a compris. Une heure après j'étais aux urgences, 17 morsures sur les mains et les deux bras toutes très profondes et certaines ayant atteint des nerfs mais pas de tendon, heureusement. Il a fallu m'ouvrir des doigts pour vérifier l'état de ces derniers et suturer. Les morsures ne se suturent jamais, sauf en cas de vérification des tendons. 2 mois de soins infirmiers, j'ai récupéré complètement l'usage du dernier doigt 6 mois après. L'un deux est déformé et les cicatrices sont toujours douloureuses selon le temps mais tellement moins que celle de mon coeur.

IMGP2947

Les chiennes se sont salement amochées. Mais rien de vital heureusement. Etoile a été la plus atteinte avec les oreilles déchiquetées et ce fut long à soigner car il y a eu infection. Elles ont été vues bien sûr dès le lendemain pas le véto.

Ussy est partie 3 jours après à Cannes vers un monsieur âgé et sportif, qui se retrouvait seul suite au deuil de sa femme et à la perte de ses animaux de compagnie décédés de vieillesse.

Son petit fils qui lui a offert  cette opportunité , nous a assuré qu'en cas d'hospitalisation ou de décès de son grand-père, il garderait Ussy auprès de lui et de son autre cocker jusqu'à la fin.

Ce Monsieur de 78 ans est monté de Cannes la rencontrer. Nous en avons des nouvelles régulièrement. Je suis même invitée à lui rendre visite, mais je ne le pourrai jamais...

Ma Ussynette, c'est les larmes dans les yeux que je t'adresse ce message que tu ne liras jamais bien sûr, je n'ai pas tenu cette promesse du premier jour, et il n'y a pas un jour qui passe sans que je pense à toi. J'ai l'impression que c'était hier et en 1 an, je n'ai pu encore regarder tes photos jusqu'à ce soir. Tu me manques terriblement, et je souhaie que tu sois heureuse dans ton nouvel univers, jusqu'à ton dernier jour. Pardonne-moi ma Sissi, nos promenades sans toi ne sont plus les mêmes, tes yeux plein de malice et cette tendresse particulière et unique dont tu faisais preuve à chaque instant ne sauront jamais être remplacés. Même l'Apn cette année a très très peu fonctionné...

Je dis toujours de toi que ma Sissi est allée jouer les impératrices à Cannes, au soleil du midi ...

DSC03707

Je sais qu'il ne s'agit que d'un chien  et non pas d'un être humain, et que je peux faire bondir un grand nombre,certes, mais l'amour est-il vraiment différent d'un être à un autre ?

Y a-t-il une échelle de Richter pour l'amour ?

Oui mes enfants sont en bonne santé et heureusement. Oui je les aime au delà ma vie, mais j'aime aussi mes compagnons qui eux ne jugent jamais et restent fidèles au delà de tout...

Il ne s'agit que d'amour...

DSC033271

 Je t'aime !